MediaGist

Multilingual Media Summarization and Sentiment Analysis

International topic
Largest coverage
Most commented
Coverage controversy across languages
Controversial articles across languages
Controversial comments across languages
Controversial articles vs. comments
Controversial entities
The most positive articles
The most negative articles
The most positive comments
The most negative comments
Liquidation judiciaire pour les poulets Doux
Le tribunal de commerce de Rennes a prononcé, mercredi 4 avril, la liquidation judiciaire de la société Doux, l’un des grands producteurs français de poulets, qui emploie plus de 1 200 salariés et fait vivre plusieurs centaines d’éleveurs en Bretagne et Pays de la Loire. Le tribunal a autorisé l’...
Articles: 3 (Rank: 7)
Tonality: 9.333333
Top entities
Comments: 9
Tonality: 2.0
  • Lire aussi :   Doux, Tilly-Sabco : le poulet français de nouveau en pleine crise La seule autre offre a été déposée par MHP, un volailler ukrainien qui produit du blé.
  • 424 Tel est le nombre d’éleveurs travaillant avec Doux.
  • Toutefois, le groupe ukrainien se prépare clairement à un échec.
  • Mais « si on regarde le court terme et l’ emploi, c’est vrai, notre offre est moins attractive », reconnaît John Rich, le président de MHP, dans un entretien au Monde.
  • Malheureusement, ils se font dégommer par des concurrents à la main d'oeuvre moins cher notamment brésiliens qui ont décidé de casser les prix de la fillière pour tuer un concurrent ou deux et manifestement ça marche.
  • L’entreprise bretonne est accusée d’avoir alourdi artificiellement ses poulets en augmentant leur teneur en eau, afin de toucher davantage de subventions à l’exportation jusqu’en 2013.
  • Parce que doux s'est lancé dans le poulet bas de gamme à destination notamment du moyen orient.
Articles' vs. comments' controversy: Entities' controversy: Crosslingual rank controversy:
3.7 0 0
Poulets Doux : l’ukrainien MHP se prépare à un échec

Une liquidation judiciaire, suivie d’une reprise rapide de l’essentiel des actifs par un consortium franco-saoudien. Tel est le scénario qui se dessine de plus en plus clairement pour Doux, l’un des grands producteurs français de poulets, qui emploie plus de 1 200 salariés et fait vivre plusieurs...

Text length: 4590
Tonality: 10
Top entities
Comments: 1
Tonality: 6

Published: 3. 4. 2018 18:31:46

Source: lemonde.fr

Mentioned entities: 3

  • Cette entreprise a vécu sur les sommes pharamineuses versées pendant des années par la PAC, avec cet argent elle a installé au Brésil des usines de poulets qui l'on concurencée ( avec notre argent : PAC égal 10 milliards d'€par an) et maintenant on nous dit qu'elle est en faillite : si on cherchait bien on trouverait sans doute de l'argent planqué ici et là, mais bien sûr le monde agricole et la FNSEA n'ont rien à dire, le silence est la règle dans ces engeances.
Liquidation judiciaire pour les poulets Doux

Le tribunal de commerce de Rennes a prononcé, mercredi 4 avril, la liquidation judiciaire de la société Doux, l’un des grands producteurs français de poulets, qui emploie plus de 1 200 salariés et fait vivre plusieurs centaines d’éleveurs en Bretagne et Pays de la Loire. Le tribunal a autorisé l’...

Text length: 4864
Tonality: 10
Top entities
Comments: 6
Tonality: 2

Published: 4. 4. 2018 11:41:11

Source: lemonde.fr

Mentioned entities: 2

  • Des gens qui élèvent des poulets en batterie qui ne voient jamais le jour et qui sont "alourdis" sont des criminels qui torturent des animaux et ne méritent aucune sollicitude.
  • L’entreprise bretonne est accusée d’avoir alourdi artificiellement ses poulets en augmentant leur teneur en eau, afin de toucher davantage de subventions à l’exportation jusqu’en 2013.
  • Après le poulet, gare au porc qui ruisselle dans la poêle et dont certaines régions de France, pour ne pas en dire plus, sont les seules en Europe à continuer d'assurer la production intensive.
  • Pour les fraudes aux subventions européennes, pourquoi ne poursuivrait-on- pas au tribunal les anciens dirigeants à l'origine de cette fraude ?
La Vendée s’organise pour « éviter la casse » après la fermeture annoncée des sites de Doux

Entre deux averses, Marie Lebeau, 78 ans, s’est rendue à l’église, malgré sa sciatique qui la fait plus souffrir les jours d’humidité. Elle « y tenait », à déposer un cierge pour ses voisins, dont le père travaille depuis dix-huit ans à l’abattoir Doux de Chantonnay (Vendée). « Des gens bien, sim...

Text length: 8649
Tonality: 8
Top entities
Comments: 2
Tonality: 0

Published: 3. 4. 2018 16:55:17

Source: lemonde.fr

Mentioned entities: 2

  • Malheureusement, ils se font dégommer par des concurrents à la main d'oeuvre moins cher notamment brésiliens qui ont décidé de casser les prix de la fillière pour tuer un concurrent ou deux et manifestement ça marche.
  • Parce que doux s'est lancé dans le poulet bas de gamme à destination notamment du moyen orient.